Aller au contenu

Genèse d'un bien commun

De l'ouverture à la création d'un bien commun

Oasis - Le projet européen socle de l'infrastructure Ozwillo

L'origine du projet

Ozwillo est issu du projet européen OASIS, qui a permis de créer les premières briques techniques et juridiques de cette infrastructure.

Le projet européen OASIS a été retenu en 2011 par la Commission Européenne dans le cadre du programme de Compétitivité et d’Innovation 2007-2013, sur l’Appel à Projets : Towards a cloud of public services (vers un nuage de services publics).

L'enjeu est le développement de services publics plus efficients en accompagnant les collectivités à basculer vers des services en mode hébergé, interopérables.

Les piliers de l'appel à projets

  • Casser les silos de données
  • Ouvrir et réutiliser les services
  • Déploiement de nouvelles architectures
  • Démonstration à grande échelle

Les résultats du projet

  • Une infrastructure Web sécurisée de données liées (Linked Data) publiée en Open Source sur GitHub
  • Une architecture sécurisée validée par un cabinet spécialisé
  • 23 applications métiers ou grand public basculées en mode SaaS et partageant de la donnée au travers de l'infrastructure
  • Plus de 1800 organisations utilisatrices des applications, soit plus de 2700 utilisateurs partageant plus de 615 000 données
  • Un modèle économique
Ce projet, unique en Europe, a associé 6 pays (Angleterre, Espagne, Italie, Bulgarie, Turquie et France), dont 5 sites pilotes

Les partenaires du projet

  • L'association Pôle Numérique, France
    Conception et coordination du projet
  • L’Université Polytechnique de Turin, Italie
    Architecture de l'infrastructure
  • Les sociétés françaises Atol C&D et Open Wide
    Architecture et développement de l'infrastructure
  • Les entreprises atReal (France), David Holding (Bulgarie) et Blau Advisors (Espagne)
    Fournisseurs de servies
  • La Province de Turin (France) et l'Agence de Développement Économique de la Région East Marmara (Turquie)
    Sites pilotes
  • L'Université de Brunel, Angleterre
    Expertise juridique et données personnelles

OCCIware - Poursuivre l'innovation avec un projet d'état

Le projet OCCIware a été retenu en 2014 au 4ème appel à projets « Cloud Computing et Big Data », Coeur de filière numérique, Investissements d’Avenir – Développement de l’Economie Numérique.

L’objectif d’OCCIware est de proposer un cadre formel et outillé pour la gestion de tous types de ressources “dans le nuage” : modélisation, conception, déploiement et exécution de toutes ressources informatiques sous forme de service en ligne.

Ozwillo sera un démonstrateur d'OCCIware

Qu'est-ce qu'un démonstrateur à l’échelle 1 ?

Un démonstrateur à l’échelle 1 se situe après la phase de recherche en laboratoire et avant la phase d’industrialisation et de commercialisation dont une première étape est en général la réalisation d’un prototype.

La réalisation d’un démonstrateur se justifie pour :

  • Valider à l’échelle réelle, les solutions de conception retenues en R&D sur « la paillasse » ou sur des équipements tests ou sur des démonstrateurs à l’échelle réduite
  • Evaluer les performances dans un environnement proche d’une situation réelle et à la bonne échelle
  • Démontrer la pertinence de l’innovation et ses avantages concurrentiels dans une perspective d’innovation par les usages, de plus en plus souvent.

Le démonstrateur est donc un lieu qui permet de réaliser et d’expérimenter des technologies afin de les optimiser, de valider la faisabilité et les performances. Il doit associer des partenaires économiques, des laboratoires, plusieurs industriels et des territoires pour la mise en oeuvre.

On peut distinguer trois grandes catégories de démonstrateurs :

  • Démonstrateur Produit
  • Démonstrateur Procédé / Process
  • Démonstrateur de Systèmes complexes pouvant lui-même être un terrain d'évaluation des deux premiers types

Les évolutions et axes de développement d'Ozwillo

Au delà des projets, l'infrastructure Ozwillo est en perpétuelle évolution par souci de procurer la meilleure expérience utilisateur possible et de s'adapter aux besoins exprimés

  • Enrichir le panel d'applications afin que l'utilisateur final retrouve la liberté de choisir et garde son indépendance vis-à-vis de tout éditeur de logiciels
  • Développer la participation citoyenne pour une meilleure gestion du domaine public et favoriser la reconnaissance des citoyens contributeurs
  • Étendre l'infrastructure à d’autres territoires européens
  • Développer de nouveaux outils pour optimiser la liaison de données et leur réutilisation (OCCIware)
  • Améliorer l’ergonomie, l'accès et la compréhension intuitive des fonctionnalités
  • Industrialiser l'infrastructure pour faciliter la venue de nouveaux fournisseurs de services
  • Faire évoluer la gouvernance pour la préservation du "bien commun" de données fabriqué au quotidien