Mise en conformité RGPD : une formidable opportunité !

Le RGPD est perçu comme une nouvelle contrainte réglementaire, d’autant plus forte qu’il induit de potentielles sanctions. Or, il est une formidable opportunité d’identifier le patrimoine de données produites par la collectivité, ou par l’entreprise, car le RGPD induit une approche transversale au sein de l’organisation.

Votre mise en conformité, une opportunité en or !

En recensant les processus de collecte, de traitements et de conservation des données personnelles :

  • On met à jour les interactions entre les métiers
  • On découvre en même temps, une multitude de données qui, n’étant pas personnelles, pourraient être partagées en interne pour faciliter le fonctionnement de la collectivité ou de l’entreprise et faciliter, de fait, un meilleur rendu de services.
  • On est contraint de revoir l’ensemble de l’organisation du système d’information pour assurer la protection des données et in-fine, respecter le droit à l’oubli.

Imaginez qu’une personne vous demande d’effacer toutes les données que vous possédez sur elle ses commandes, ses achats, ou encore les livres qu’elle a emprunté à la bibliothèque, le nombre de jours que son enfant a mangé à la cantine dans l’année, sa participation aux activités extra-scolaire, son statut d’ayant droit d’une concession funéraire, ses déclarations d’incidents, ses saisines par voie électronique, le montant de ses trajets en transport en commun.

Bien sûr, vous avez par ailleurs des obligations de conservation de ces données pour pouvoir rendre vos services et gérer des litiges, mais vous devrez pouvoir communiquer sur ces délais, et effacer toutes les données qui ne sont pas soumises à des délais réglementaires. Aujourd’hui, vous ne pouvez respecter le droit à l’oubli sans intervention manuelle, sans solliciter vos collègues et coordonner les actions, et sans pouvoir garantir qu’il n’y a pas eu de copie de données sur un serveur, ou un poste pour un autre usage que celui prévu initialement.

Le RGPD est donc très vertueux, car il vous contraint, en vous penchant sur les données personnelles, de penser votre organisation du point de vue de votre client, ou votre usager.

 

Le RGPD : la première étape d’une gestion globale de vos données

Le RGPD a aussi une autre vertu, celle de vous rappeler que d’autres règlements existent et que même s’ils ne donnent pas lieu à des sanctions, ils sont utiles à un meilleur rendu de service, comme par exemple le RGS, RGA, dont certaines dispositions croisent celles du RGPD.

La compréhension des obligations du RGPD permet aussi d’acquérir quelques réflexes lors du lancement de nouveaux projets dans votre organisation, l’intérêt est aussi pour vous de réfléchir à l’usage plus large des données, par exemple à des fins statistiques en les anonymisant, afin de faciliter l’évaluation de  nouveaux services, ou encore, en revisitant les processus de traitement des données de services plus anciens.

 

Crédibilisez vos offres auprès de vos clients

C’est enfin l’opportunité de vous mettre à la place de vos clients ou vos usagers et d’optimiser votre relation avec eux, en évitant de leur demander plusieurs fois les même documents, ou en leur proposant, par exemple, de contribuer au service rendu, en partageant leurs données personnelles.

Plus vous communiquerez de manière transparente auprès de vos clients ou de vos usagers, sur la manière donc vous gérez leurs données et sur la ligne de conduite que vous vous êtes donné, plus vous susciterez la confiance.

Enfin, l’obligation réglementaire est l’opportunité pour vous d’engager une réflexion stratégique sur la gestion de vos données, qu’elles soient personnelles ou non.

C’est l’occasion d’aborder la donnée de manière globale, fini l’approche en silos !

Cette nouvelle approche sera un atout pour vous, et nous vous aiderons à manager vos données dans leur globalité, pour en assurer la protection, la réutilisation et la création de valeurs, sans déroger aux règles du RGPD qui remette la personne au centre de votre stratégie.

Vous souhaitez en savoir plus ?

N’hésitez pas à consulter notre offre RGPD ou à nous contacter pour parler de la protection des données personnelles et sensibles !

Read More

Smart City : Format de données et Interopérabilité

1- Formats de données

 

Une plateforme pour vos besoins d’aujourd’hui et de demain

Une plateforme de données Smart City doit pouvoir collecter et traiter tous les formats de données que vous utilisez aujourd’hui, et être modulaire pour supporter vos besoins futurs. 

Par exemple, vous pouvez avoir dans votre feuille de route un plan de déploiement d’infrastructure IoT pour la mise en place d’une tarification incitative d’enlèvement des ordures ménagères, ou le déploiement d’un système de vidéosurveillance, ou enfin l’achat d’un logiciel métier pour la gestion financière de vos marchés. Ces données devront à terme rejoindre la plateforme.

Support de flux de données hétérogènes

Une plateforme orientée “données” devra apporter une approche globale et modulaire à l’hétérogénéité des données numériques : 

  • données propres aux applications métiers 
  • données “time series” propres aux infrastructure IoT
  • données spatiales des SIG
  • données documentaires
  • donnée alphanumériques, etc.

Une plateforme qui ne gère qu’une partie de l’hétérogénéité sera un frein aux projets futurs des collectivités, car elles devront gérer plusieurs plateformes de données. Dans le cas de données froides, ce n’est pas gênant, mais dans l’optique d’exploiter des données chaudes, c’est beaucoup plus problématique.

2- Interopérabilité

 

La capacité de fonctionner avec les systèmes informatiques existants et futurs

La plateforme doit permettre à toutes les données d’être liées, analysées, protégées, managées, ne faire aucun métier, ne concurrencer aucun éditeur métiers, et accueillir tous les métiers, tous les éditeurs qu’ils soient open-source ou propriétaire. La plateforme de données doit pouvoir intégrer les référentiels de données nationaux et plus, et les lier à des données issues des applications métiers.

De plus, la plateforme doit pouvoir donner du sens aux données (modélisation des données) pour favoriser leur interopérabilité. Les modèles de données qui donnent du sens au données sont l’enjeu majeur des années à venir, aussi il est nécessaire de pouvoir contribuer à ces modèles et y accéder sans restriction de la part du fournisseur de la plateforme.

Non-concurrence

La plateforme ne doit faire aucun métier, ne concurrencer aucun éditeur métiers ou d’analyse de l’information, et doit pouvoir accueillir tous les métiers, tous les éditeurs qu’ils soient open-source ou propriétaire.

Plateformes et logiciels tiers

Les données de la plateforme peuvent être gouvernées par la collectivité, et s’interconnecter avec des APIs qui existent aussi entre éditeurs et celles tournant sur d’autres territoires.

La plateforme de donnée doit permettre de s’interconnecter avec d’autres plateformes en leur permettant de s’abonner à la donnée qu’elle contient (selon des droits d’accès) et être en capacité d’aller chercher des données sur le web facilement, de les géocoder, de les intégrer sans surcoût.

La plateforme devra pouvoir interagir avec d’autres systèmes informatiques (authentification, logiciels métiers, base de données, etc) par des échanges d’informations et de services, et ce malgré leur hétérogénéité structurelle et fonctionnelle.

Il est nécessaire d’évoquer ce besoin lors de votre choix de plateforme, en particulier sur la capacité d’interopérabilité de la solution dans le cas où vous désirez enrichir votre plateforme en incorporant de nouveaux jeux de données, et connecter de nouveaux logiciels tiers. Dans de nombreux cas les logiciels que vous utilisez ne seront pas encore dotés d’API et en parallèle du choix de la plateforme, vous devrez lors du renouvellement de vos marchés d’applications métiers, incorporer des règles pour obtenir des APIs, à des coûts raisonnables.

Modélisation des données

Une donnée a peu de valeur sans contexte et signification. Relier les données collectées aux objets et concepts manipulés par un métier ou une activité est essentiel, pour créer un référentiel de données exploitable par le territoire.

Vous souhaitez en savoir plus ?

N’hésitez pas à nous contacter pour parler de management de données et d’innovation !

On vous accompagne sur votre stratégie Smart City ! Nous intervenons en tiers de confiance pour la mise en place d’une plateforme de données ouverte pour votre territoire, véritable terreau d’innovation pour vos projets futurs.

Read More

La plateforme de co-création SoCaTel : un franc succès sur les salons !

Le mois dernier, l’équipe Ozwillo a exposé au Congrès de la FNCCR (Fédération Nationale des Collectivités Concédantes et Régies) à Nice ainsi qu’au SIIViM (Sommet International des Innovations des Villes Moyennes) à Nevers. L’occasion pour l’équipe de présenter aux visiteurs la nouvelle version de la plateforme de co-création sur laquelle Ozwillo travaille depuis le début de l’année 2019 à travers le projet européen d’e-santé SoCaTel. 

Pourquoi la plateforme SoCaTel est-elle intéressante pour les Smart City ?

La communication de toutes les entités présentes sur un territoire est très importante, voire primordiale, quand il s’agit d’innover et de créer un territoire intelligent. Malheureusement, si les activités des services ne sont pas optimisées c’est essentiellement parce que l’échange de données est trop compliqué à une échelle aussi importante, et parce que les différents décideurs n’ont pas les outils pour approfondir les besoins et attentes des différents acteurs du territoire.

Pour répondre aux défis urbains majeurs, que ce soit dans la gestion de la mobilité, de l’énergie, du développement économique, entre autres, chaque acteur du territoire doit moderniser son rôle, que ce soit l’administration publique, l’écosystème d’entreprises ou encore la population…

La plateforme SoCaTel est un outil qui vise à faciliter la collaboration entre les équipes pour leur permettre d’échanger des idées, de les visualiser et de discuter de nouvelles perspectives.

Pour garantir l’adoption et l’accompagnement nécessaires aux changements à venir, l’usager doit en effet être au coeur du projet Smart City. Grâce à l’outil de co-création en ligne, il sera désormais possible pour une collectivité d’identifier les futures enjeux du territoire et de faire participer toutes les entités autour d’une problématique commune en ligne et en temps réel.

La Smart City, un projet collaboratif

Anthony Schoofs : Directeur des Opération – Ozwillo

“Sur les salons, nous avons proposés aux visiteurs de participer à une démo gratuite de la plateforme. Qu’il s’agisse des syndicats d’énergie ou d’acteurs publics, tous ont su comprendre l’enjeu de la co-création dans un Projet Smart City. 

Réussir à faire parler tous les acteurs aux sein d’un territoire constitue un enjeux de taille dans la mise en place d’un territoire Smart. Avec un outil digital comme SoCaTel chacun aura la possibilité de participer à la conception et réalisation de projets, dans un cadre ouvert et collaboratif.

Un franc succès pour Ozwillo et ses partenaires du projet européen d’e-santé SoCaTel. La plateforme SoCaTel est le résultat d’un travail collaboratif qui démontre l’importance de la co-création digitale tant dans le domaine de l’e-santé que sur le marché de la Smart City. Un projet qui ne cesse d’évoluer grâce aux rencontres enrichissantes et aux retours d’utilisateurs prêts à participer à l’amélioration de l’interface digitale.

Vous souhaitez suivre l’évolution du projet ?

Suivez sur notre blog, l’évolution et tous les déplacements d’Ozwillo pour le Projet Européen SoCaTel ainsi que sur nos réseaux sociaux, Linkedin et Twitter ou rendez-vous sur : www.socatel.eu

Ce projet a reçu un financement du programme de recherche Horizon 2020 de l’Union européenne et du programme d’innovation au titre de la convention de subvention n°769975.

Read More

SoCaTel : Première session de test utilisateur en France !

Depuis le début de l’année 2019, Ozwillo participe activement au projet européen d’e-santé SoCaTel. Celui-ci consiste en la création d’une plateforme en ligne qui facilitera la co-création de services de soins, répondant aux besoins et opportunités identifiés par les patients, leur famille, les aidants, les services publics, privés et autres acteurs…

Des utilisateurs soigneusements sélectionnés

C’est dans le cadre du processus de développement de la plateforme que l’équipe Ozwillo s’est rendue à Annot le 7 août dernier afin de tester la plateforme auprès des futurs utilisateurs. Le but de la démarche concernait l’amélioration et l’optimisation de l’expérience utilisateur sur la plateforme.

Après plusieurs semaines de mise en place d’une méthodologie adaptée aux utilisateurs finaux, c’est auprès de l’ADMR qu’Ozwillo a choisi de tester la plateforme pour la première fois en France. L’Association des Alpes-de Haute-Provence intervient pour l’autonomie et le confort à domicile des personnes âgées et propose également des services variés aux familles.  Au sein de leurs locaux, des professionnels de santé, des personnes recevant des soins mais aussi des décideurs politiques s’étaient réunis pour participer volontairement au processus de développement de la plateforme.

Tout au long de la journée, des entretiens ont été effectués et plusieurs types de questionnaires ont été administrés à un échantillon de 6 testeurs représentatifs de la cible d’utilisateur final. L’équipe observait entre autre les déplacements des utilisateurs sur la plateforme et les potentiels dysfonctionnements pour permettre de traiter et de trouver une solution adaptée à chaque problème.

Des résultat encourageants

A la suite de cette journée de tests utilisateurs, les résultats ont été analysés et retranscrits dans un document sous forme de synthèse.

La plateforme a obtenu la note de 78 sur 100 au test SUS (System Usability Scale) qui mesure l’usabilité générale de la plateforme. Ce résultat encourageant permet aux équipes d’UX et d’UI designers de continuer leurs démarches d’amélioration en termes d’accessibilité et d’usabilité, toujours au service des utilisateurs finaux.

Par ailleurs, des comptes rendus ont été rédigés à partir des résultats qualitatifs et quantitatifs obtenus sur tout le long de la journée pour les partenaires du projet européen. Les designers et développeurs des pays partenaires se mobilisent pour rendre la plateforme opérationnelle et ergonomique avant des expérimentations à plus grande échelle organisés à Helsinki (Finlande), Budapest (Hongrie), Barcelone (Espagne), Dublin (Irlande) et Eindhoven (Pays-Bas) en fin d’année.

Dans quelques semaines, un audit spécifique concernant l’accessibilité de la plateforme sera réalisé par notre partenaire suédois Funka. Ozwillo accueillera ensuite les pays partenaires pour une réunion de projet à Nice les 2, 3 et 4 septembre.

Vous souhaitez suivre l’évolution du projet ?

Suivez sur notre blog, l’évolution et tous les déplacements d’Ozwillo pour le Projet Européen SoCaTel ainsi que sur nos réseaux sociaux, Linkedin et Twitter ou rendez-vous sur : www.socatel.eu

Read More

Ozwillo pré-sélectionné pour l’appel à projet “Data et Smart City” d’ENGIE

ENGIE UK & Ireland cherche à identifier des solutions utilisant les données pour créer des villes plus agréables, efficientes et sures pour leurs habitants et visiteurs. La solution de gestion de données territoriales d’Ozwillo met en avant une approache globale sur l’utilisation des données issues des infrastructures physiques des villes, ce qui apporte une vraie valeur ajoutée aux collectivités.

Contrairement aux approches en silos qui freinent l’innovation d’un projet smart, et qui ferment les données dans des boites noires, notre plateforme redonne de la transparence aux données et permet la mise en place d’une gouvernance de la donnée par la collectivité. La réutilisation des données, la prise de décision, la publication en Open Data, la mise en conformité RGPD, tout ça devient facile!

ENGIE-smartcity

Les finalistes seront invités à pitcher devant le jury le 19 juin à l’Urban Sciences Building de l’Université de Newcastle à Newcastle Helix. Les lauréats auront l’occasion de participer à un projet unique et novateur en lien avec les besoins opérationnels. Pour ce faire, ils bénéficieront d’un accompagnement personnalisé de la part d’ENGIE. 

Plus d’infos: https://innovation.engie.com/fr/detail/appel-a-projet/appel-a-projets-data-smart-city/11153 

Read More

Smart City : L’ouverture de vos Données

Donnez vie aux données de votre territoire !

 

Un territoire « intelligent » est un territoire où les acteurs publics, privés et les habitants travaillent ensemble, améliorent collectivement la qualité de leur quotidien, créent les conditions de l’innovation, en reliant et en partageant leurs données entre les différents métiers.

Pour réussir à rendre votre territoire « intelligent », connecté, un des fondamentaux est donc de qualifier les données collectées selon divers statuts pour les manager sur la durée : RGPD, Open Data, archive… Ceci permet de donner vie aux données collectées et d’en assurer leur sécurité, et ainsi permet de favoriser la création de nouveaux services en toute légalité. Ces données peuvent être ouvertes (une donnée numérique dont l’accès et l’usage sont laissés libres aux usagers), ou à usage restreint, par exemple des données métier ou personnelles sous contrôle du propriétaire de ces données.

La plateforme doit aussi permettre de gérer des communautés “de projets” autour des données, de permettre de les publier dans des cercles restreints, au-delà de permettre une publication basique en Open Data. Cette approche permet de soutenir les start-ups et les projets de services innovants, et leur permettre d’être dans un environnement technologique favorable, où toutes les données produites peuvent être utilisées facilement, dès lors que le producteur de données y consent.

1- Propriétaire Gestionnaire de données interne

La réutilisation de données collectées par diverses sources (logiciels métier, déploiements de capteurs IoT et autres bases documentaires) offre de nombreux avantages tels que:

Nouveaux services applicatifs, comme par exemple une application de gestion des ordures innovante qui adapte la collecte en fonction du trafic routier, les conditions météo, et des remontées reçues sur une application de Gestion Relation Citoyen (ex: notification de déchet sur voie publique)

Automatisation de procédés, comme la synchronisation entre plusieurs logiciels métiers lors d’un événement sur un processus transverse.

Réduction des coûts, en évitant la copie de données, et la garantie de travailler sur des données et logiciels à jour.

Un système de liaison et de distribution de données interne à la plateforme s’impose comme un enjeu majeur qui peut contribuer à valoriser votre plateforme de données et l’impact qu’elle aura sur vos activités internes et sur l’attractivité de votre territoire.

Ne pas se munir d’une fonctionnalité de partage de données entre applications est prendre le risque de limiter fortement l’innovation et les opportunités futures d’évolution. En effet, des connecteurs logiciels sur mesure doivent être créés à chaque fois que l’on pense à de nouveaux services. Or, l’APIfication des données doit être pensée pour toutes les données en amont de leur potentiel usages, pour ne pas multiplier les coûts.

2 – Gestion sélective des données publiées

La plateforme doit permettre le partitionnement des données pour une réutilisation contrôlée au sein d’un même territoire, d’un groupe d’utilisateurs, d’une thématique.

C’est l’opportunité de créer les conditions favorables à l’innovation sur un territoire, en facilitant la réutilisation des données publiques produites par tout acteur enclin à l’enrichir à son tour. Les éditeurs traditionnels pourront adopter une nouvelle dynamique orientée vers la donnée, tout en offrant la possibilité à de nouveaux éditeurs de créer de nouvelles valeurs à partir de données facilement accessibles, sans qu’ils soient obligés de verser une redevance élevée.

3 – Open Data

En considérant l’information publique comme un bien commun dont la diffusion est d’intérêt public et général, le mouvement des données ouvertes a été encadré au niveau européen par la directive 2003/98/CE, et devenu obligatoire pour les collectivités le 7 octobre 2018.

Il est donc essentiel que la plateforme de données Smart City fournisse un outil de publication des données publiques en Open Data, sous peine de ne pas être en conformité. Cet outil de publication Open Data pourra se différencier sur de nombreux aspects, dont :

La publication automatique de données, paramétrée facilement (et non manuelle)

• La publication automatique sur data.gouv.fr, la plateforme de diffusion de données publiques de l’État français

• La personnalisation du portail d’Open Data aux couleurs de la collectivité

• La catégorisation des données publiées avec des outils de recherche avancés

• La mise à disposition d’outils de visualisation des données, et d’export

4 – API

Votre plateforme devrait se présenter comme un gestionnaire de données, rendu interactif grâce à la collecte et à la réutilisation de la donnée entre applications. Des APIs (interfaces de programmation) vont permettre à l’écosystème d’entreprises, startups et développeurs freelance de s’y raccrocher et de se développer, tout ça de manière ouverte et traçable.

En se positionnant exclusivement sur la collecte, l’intégration, la liaison, le partage et la restitution des données, il est important que la plateforme offre un cadre et des outils neutre pour faciliter la connexion de logiciels externes et une intégration rapide. En effet, pour que des entreprises propriétaires veuillent bien vous donner accès aux données de Délégations de Service Public, par exemple, il est nécessaire qu’elle n’ait pas à se raccrocher à une plateforme de services éditée par leur concurrent ou proche concurrent (par exemple, une entreprise qui gère votre réseau de transport, n’ira pas se raccorder à une plateforme “Smart City” mise en place par un concurrent dans le territoire).

Adopter une plateforme neutre, ne fournissant aucun service métiers du même fournisseur avec une stratégie d’API permet de partager vos données en toute sécurité et tirer parti de celles de votre écosystème. Ainsi, les communautés d’utilisateurs finaux et de développeurs pourront accéder aux données de votre territoire et les enrichir, indépendamment des solutions métiers qui les fournissent.

Que ce soit des API REST, GraphQL, SPARQL ou autre, il est important de s’assurer que des interfaces ergonomiques existent pour faire des requête dans ces différents language, pour renforcer l’adoption de votre plateforme au maximum. Personne ne viendra se rattacher à votre plateforme si l’intégration est complexe sans documentation et support, et si c’est un concurrent qui la gère.

Pour aller plus loin…

Dans un prochain article, nous vous présenterons une nouvelle clé indispensable pour sélectionner la plateforme de données Smart City qui correspond à votre territoire.

Parlons management de vos données, innovation !

On vous accompagne sur votre stratégie Smart City ! Nous intervenons en tiers de confiance pour la mise en place d’une plateforme de données ouverte pour votre territoire, véritable terreau d’innovation pour vos projets futurs.
En savoir +

Read More