Ozwillo pré-sélectionné pour l’appel à projet “Data et Smart City” d’ENGIE

ENGIE UK & Ireland cherche à identifier des solutions utilisant les données pour créer des villes plus agréables, efficientes et sures pour leurs habitants et visiteurs. La solution de gestion de données territoriales d’Ozwillo met en avant une approache globale sur l’utilisation des données issues des infrastructures physiques des villes, ce qui apporte une vraie valeur ajoutée aux collectivités.

Contrairement aux approches en silos qui freinent l’innovation d’un projet smart, et qui ferment les données dans des boites noires, notre plateforme redonne de la transparence aux données et permet la mise en place d’une gouvernance de la donnée par la collectivité. La réutilisation des données, la prise de décision, la publication en Open Data, la mise en conformité RGPD, tout ça devient facile!

ENGIE-smartcity

Les finalistes seront invités à pitcher devant le jury le 19 juin à l’Urban Sciences Building de l’Université de Newcastle à Newcastle Helix. Les lauréats auront l’occasion de participer à un projet unique et novateur en lien avec les besoins opérationnels. Pour ce faire, ils bénéficieront d’un accompagnement personnalisé de la part d’ENGIE. 

Plus d’infos: https://innovation.engie.com/fr/detail/appel-a-projet/appel-a-projets-data-smart-city/11153 

Read More

Smart City : L’ouverture de vos Données

Donnez vie aux données de votre territoire !

 

Un territoire « intelligent » est un territoire où les acteurs publics, privés et les habitants travaillent ensemble, améliorent collectivement la qualité de leur quotidien, créent les conditions de l’innovation, en reliant et en partageant leurs données entre les différents métiers.

Pour réussir à rendre votre territoire « intelligent », connecté, un des fondamentaux est donc de qualifier les données collectées selon divers statuts pour les manager sur la durée : RGPD, Open Data, archive… Ceci permet de donner vie aux données collectées et d’en assurer leur sécurité, et ainsi permet de favoriser la création de nouveaux services en toute légalité. Ces données peuvent être ouvertes (une donnée numérique dont l’accès et l’usage sont laissés libres aux usagers), ou à usage restreint, par exemple des données métier ou personnelles sous contrôle du propriétaire de ces données.

La plateforme doit aussi permettre de gérer des communautés “de projets” autour des données, de permettre de les publier dans des cercles restreints, au-delà de permettre une publication basique en Open Data. Cette approche permet de soutenir les start-ups et les projets de services innovants, et leur permettre d’être dans un environnement technologique favorable, où toutes les données produites peuvent être utilisées facilement, dès lors que le producteur de données y consent.

1- Propriétaire Gestionnaire de données interne

La réutilisation de données collectées par diverses sources (logiciels métier, déploiements de capteurs IoT et autres bases documentaires) offre de nombreux avantages tels que:

Nouveaux services applicatifs, comme par exemple une application de gestion des ordures innovante qui adapte la collecte en fonction du trafic routier, les conditions météo, et des remontées reçues sur une application de Gestion Relation Citoyen (ex: notification de déchet sur voie publique)

Automatisation de procédés, comme la synchronisation entre plusieurs logiciels métiers lors d’un événement sur un processus transverse.

Réduction des coûts, en évitant la copie de données, et la garantie de travailler sur des données et logiciels à jour.

Un système de liaison et de distribution de données interne à la plateforme s’impose comme un enjeu majeur qui peut contribuer à valoriser votre plateforme de données et l’impact qu’elle aura sur vos activités internes et sur l’attractivité de votre territoire.

Ne pas se munir d’une fonctionnalité de partage de données entre applications est prendre le risque de limiter fortement l’innovation et les opportunités futures d’évolution. En effet, des connecteurs logiciels sur mesure doivent être créés à chaque fois que l’on pense à de nouveaux services. Or, l’APIfication des données doit être pensée pour toutes les données en amont de leur potentiel usages, pour ne pas multiplier les coûts.

2 – Gestion sélective des données publiées

La plateforme doit permettre le partitionnement des données pour une réutilisation contrôlée au sein d’un même territoire, d’un groupe d’utilisateurs, d’une thématique.

C’est l’opportunité de créer les conditions favorables à l’innovation sur un territoire, en facilitant la réutilisation des données publiques produites par tout acteur enclin à l’enrichir à son tour. Les éditeurs traditionnels pourront adopter une nouvelle dynamique orientée vers la donnée, tout en offrant la possibilité à de nouveaux éditeurs de créer de nouvelles valeurs à partir de données facilement accessibles, sans qu’ils soient obligés de verser une redevance élevée.

3 – Open Data

En considérant l’information publique comme un bien commun dont la diffusion est d’intérêt public et général, le mouvement des données ouvertes a été encadré au niveau européen par la directive 2003/98/CE, et devenu obligatoire pour les collectivités le 7 octobre 2018.

Il est donc essentiel que la plateforme de données Smart City fournisse un outil de publication des données publiques en Open Data, sous peine de ne pas être en conformité. Cet outil de publication Open Data pourra se différencier sur de nombreux aspects, dont :

La publication automatique de données, paramétrée facilement (et non manuelle)

• La publication automatique sur data.gouv.fr, la plateforme de diffusion de données publiques de l’État français

• La personnalisation du portail d’Open Data aux couleurs de la collectivité

• La catégorisation des données publiées avec des outils de recherche avancés

• La mise à disposition d’outils de visualisation des données, et d’export

4 – API

Votre plateforme devrait se présenter comme un gestionnaire de données, rendu interactif grâce à la collecte et à la réutilisation de la donnée entre applications. Des APIs (interfaces de programmation) vont permettre à l’écosystème d’entreprises, startups et développeurs freelance de s’y raccrocher et de se développer, tout ça de manière ouverte et traçable.

En se positionnant exclusivement sur la collecte, l’intégration, la liaison, le partage et la restitution des données, il est important que la plateforme offre un cadre et des outils neutre pour faciliter la connexion de logiciels externes et une intégration rapide. En effet, pour que des entreprises propriétaires veuillent bien vous donner accès aux données de Délégations de Service Public, par exemple, il est nécessaire qu’elle n’ait pas à se raccrocher à une plateforme de services éditée par leur concurrent ou proche concurrent (par exemple, une entreprise qui gère votre réseau de transport, n’ira pas se raccorder à une plateforme “Smart City” mise en place par un concurrent dans le territoire).

Adopter une plateforme neutre, ne fournissant aucun service métiers du même fournisseur avec une stratégie d’API permet de partager vos données en toute sécurité et tirer parti de celles de votre écosystème. Ainsi, les communautés d’utilisateurs finaux et de développeurs pourront accéder aux données de votre territoire et les enrichir, indépendamment des solutions métiers qui les fournissent.

Que ce soit des API REST, GraphQL, SPARQL ou autre, il est important de s’assurer que des interfaces ergonomiques existent pour faire des requête dans ces différents language, pour renforcer l’adoption de votre plateforme au maximum. Personne ne viendra se rattacher à votre plateforme si l’intégration est complexe sans documentation et support, et si c’est un concurrent qui la gère.

Pour aller plus loin…

Dans un prochain article, nous vous présenterons une nouvelle clé indispensable pour sélectionner la plateforme de données Smart City qui correspond à votre territoire.

Parlons management de vos données, innovation !

On vous accompagne sur votre stratégie Smart City ! Nous intervenons en tiers de confiance pour la mise en place d’une plateforme de données ouverte pour votre territoire, véritable terreau d’innovation pour vos projets futurs.
En savoir +

Read More
digital composite of laptop with hacking graphic

Choisir sa plateforme Smart City : La Licence

Le concept de Smart City gravite autour d’une myriade d’applications, de technologies, et d’acteurs, et comme tout projet vous allez devoir définir le périmètre des innovations que vous voulez mettre en place, ainsi que les thématiques que vous voulez prioriser.

Une première étape essentielle est le choix d’une plateforme pour collecter et gérer les données brutes de votre territoire, qui va servir de socle et de point de départ pour tous vos projets d’innovation.

12 clés indispensables pour choisir sa plateforme Smart City

Toutes les semaines, retrouvez des conseils et des clés pour sélectionner la plateforme Smart City qui correspond au mieux aux besoins de votre territoire. Cette semaine, Ozwillo vous aide à sélectionner la plateforme de données Smart City qui correspond à vos attentes selon le critère de la licence.

Quelle Licence pour sa plateforme de données Smart City ?

Beaucoup de collectivités ont pris conscience de l’importance des logiciels en Open Source dans le fonctionnement de leurs activités. L’Open Source émane d’un esprit de liberté et de coopération, qui s’appuie sur une gouvernance bienveillante. Cependant, le succès d’un projet Open Source dépend de sa capacité à rivaliser avec l’alternative propriétaire, sur la base d’un bilan coûts/avantages.

Open Source Vs Propriétaire

Option 1 : L’Open Source

Avec la licence en Open Source, vous avez la possibilité de libre redistribution, d’accès au code source et de création de travaux dérivés, sans frais de licence.

• Coût réduit de l’investissement initial

Les bénéfices économiques sans achat de licence sont importants. Même si libre ne signifie pas gratuit, la maintenance et le support pourra être assuré par un choix d’intégrateurs, ou bien en interne, si l’entreprise dispose des équipes IT requises.

• Une communauté de développeurs

À long terme, les logiciels libres s’affranchissent de la « boîte noire du code commercial », et l’implication des équipes IT de votre collectivité se renforce avec la collaboration avec les éditeurs.

• Une intégration simplifiée pour un écosystème de solutions métiers

Aucune solution ne peut faire de la Smart City de A à Z. Les solutions libres vont chercher à s’intégrer, alors que les solutions propriétaires vont au contraire lutter pour s’intégrer entre elles. Cette situation est cependant en train d’évoluer avec la prolifération d’open API et web hooks.

• La non-dépendance par rapport à un éditeur

Changer de plateforme peut coûter très cher, et une solution Open Source n’aura pas de verrouillage par le fournisseur propriétaire, elle pourra être reprise en maintenance par une autre entreprise, intégrateur de solutions.

• Une meilleure pérennité

Une plateforme open source est basée sur un code publié et maintenu par une communauté, et plusieurs entreprises sont capables de la maintenir. Il est tout de même conseillé d’analyser la notoriété, l’envergure des déploiements, la dynamique du développement et de la communauté autour d’une solution open source avant de la choisir.

• Un projet non lucratif

Un éditeur commercial aura des objectifs à atteindre en terme de licences vendues, support premium et contrôle sur les futurs besoins de son client. Une solution open source offre une priorité stratégique en lien avec les besoins de l’utilisateur, sans modèle économique gouvernant le développement.

• Une plus grande transparence et sécurité

Le logiciel libre est intrinsèquement ouvert, et permet de clarifier l’utilisation faite des données. Le logiciel propriétaire utilise la sécurité par la non-divulgation des codes source permettant une non analyse des failles de sécurité éventuelles. La présence des codes sources permet une plus grande réactivité de la communauté pour corriger les failles.

• L’interopérabilité et la qualité du code

Elle ne sont possibles que s’il y a respect de normes, largement respectées dans les logiciels libres.

Option 2 : La Licence Propiétaire

Ce type de Licence présente différents avantages que nous allons développer ci-dessous. Cependant, elle ne vous permet pas la libre redistribution, l’accès au code source et la création de travaux dérivés.

Un support sur mesure

L’utilisateur peut obtenir du support de la part de la société ayant développé le logiciel, alors qu’un contrat avec une société tiers sera nécessaire pour une solution libre. Des manuels, webinars et hotline sont fournis avec le produit pour une prise en charge complète et un service personnalisable et clé en mains, qui peuvent se révéler être d’une grande aide.

Un nom derrière la solution

L’utilisateur peut mettre un nom derrière la plateforme logicielle et ainsi jouir d’une certaine garantie si la société est reconnue. Pour répondre à ce besoin, les solutions open source font souvent appel à des fondations, associations ou SCIC pour porter des projets open source.

L'intégration étroite des produits d'un même éditeur ou d’éditeurs partenaires

Une éditeur va chercher à créer un écosystème autour de sa plateforme logicielle afin de garder le contrôle sur l’utilisateur. Cela va se traduire en une intégration fonctionnelle et une expérience utilisateur plus avancée.

Pour aller plus loin…

Dans un prochain article, nous vous présenterons une nouvelle clé indispensable pour sélectionner la plateforme de données Smart City qui correspond à votre territoire.